Accueil    [Anonyme - Connexion]    Soumettre un article   5 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.   mardi 19 octobre 2021

Triumph LYON
TEL  : 04 27 46 23 60
FAX : 04 27 46 23 69

58 Chemin de la Bruyère 69570 Dardilly
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2008 : 18 034 125
  • Nb. de Membres : 338
  • Nb. d'Articles : 221
  • Nb. de Forums : 9
  • Nb. de Sujets : 8
  • Nb. de Critiques : 2

Top 10  Statistiques

Sortie loire 2014   [ Editer ]
Écrit par sprinteur01 Posté le Samedi 15 mars 2014 @ 09:51:45 par root
Rechercher dans Les Runs
Par tous les Saints.

Tout est de la faute de la météo, eh ! oui , c’est bien elle qui a inondée les côtes de l’atlantique et qui a poussé les vents à se changer en tempête, mais comme toute chose elle (la météo, faut suivre) a son revers positif et celui-ci est son anticyclone qui a enfin décidé de reprendre sa place bien en face des Açores d’où son nom « l’anticyclone des Açores » oui c’est bien lui qui a fait ressortir le soleil si longtemps tenu en otage et qui du même coup à réveillé le « motard en nous » .
Alors, un petit post sur le Trol pour prendre la température et hop c’est parti. Rendez-vous est pris pour le dimanche matin départ 10h30 du Quick de Pierre-Bénite, et, bonne surprise, comme le printemps est en avance cette année la gente féminine (Caro, Isa et Valérie) a décidé de se joindre à nous afin pour une fois « calmer nos ardeurs » (une fois n’est pas coutume) de la poignée droite ( !)
Après les salutations qui laissaient toutes transpirer le plaisir de se retrouver les petits histoires hivernales racontées on fait s’ébrouer nos fidèles destriers et Marc comme à son habitude prend la tête de la colonne forte de 7 motos et de 10 personnes (sauf erreur de ma part). Bon on recompte :
  • Adrien ducat multi-strada (en état de marche…étonnant non ?)
  • Loïc cb 500 (la valeureuse)
  • Alain + valérie Bm 1200rt (schön)
  • Fred+caro Facer 1000 (belle machine, mais japonaise !)
  • Fab speed 1050 (excellent)
  • Marc + isa speed 1050 (plus qu’excellent, normal c’est mon pote)
  • Ma pomme K1300R (über alles)
Ok le compte est bon. Donc on peut y aller.


C’est parti, direction rives de Giers, St Christo en Jerez (alléluia) et comme on avait roulé un peu plus d’une demi-heure (ok je déconne, quoique) sur une demande collective notre capitaine de route décide de s’arrêter à st Head (quelle sainte journée en perspective) et là, la horde sauvage ne trouve rien de mieux que de se faufiler entre les stands des « collecteur de voix » en pleine campagne pour les municipales. Il faut dire qu’on a rien trouvé de mieux que se garer sur le parvis de la mairie ! Petite panique chez les « bonimenteurs » outre les regards courroucés (certainement l’opposition) et l’interrogation des autres, un élu de la liste sortante, c’est lui qui nous l’a dit, s’est approché de nous en se targuant d’être lui-même un motard (on va le croire, il avait l’air sympa) nous à cordialement permis de garer nos bécanes pas dans la salle des mariages, mais presque. De plus, suite à une remarque d’un d’entre nous (marc peut être) que son village n’avait pas une place pour garer les motos des touristes motards. Remarque pertinente à ses yeux, vu qu’il s’est retourné vers une de ses « suiveuses » : « marquez cela, Sylvie c’est une bonne idée » voilà comme une bande de Trol (enfin ce qui en reste) aura certainement contribué à la réélection d’un maire en manques d’idées pour se renouveler.
Mais ça c’était avant ! Avant que l’on fasse la chasse aux clés. En effet, après un bon café, cocas et autres remontants frisant le dopage, on arrive enfin à s’arracher du bistro « de la femme aux bretelles pendantes », je me répète bretelles pendantes, (non je vous connais). Tout en rejoignant la mairie pour retrouver nos montures, on sentait Alain de plus en plus agité.

« Punaise, je ne retrouve pas mes clés »
Voilà, le genre de phrase qui met la panique dans un groupe, déjà qu’on ne roule pas, on va encore se faire suer à chercher des clés pendant une heure alors qui comme d’habitude (on est tous passé par là) ils auront été mises dans une poche « inhabituelle »
Après une recherche collective infructueuse et quelques allés et retours au bistrot de « la dame qui avait toujours ses bretelles pendantes » j’ai demandé à Alain de faire une à une toutes ses poches….miracles elles étaient là, bien au chaud dans une poche intérieur de son pullover (ou je ne sais quoi)… je vous l’avais dit !
Hop ! C’est reparti mon « kiki » direction le repas, ben oui les émotions c’est bien connu ça creuse. Marc et Isabelle avaient eu la bonne idée de nous choisir un endroit idyllique pour une si belle journée.
Oui ! Car on avait le soleil, il nous manquait plus que l’eau et la plage…suffisait de demander les « Michel’s » l’ont fait. St. Victor sur Loire, tel est le nom magique de ce lieu unique, en fait, ce n’est pas le nom qui l’est (même si c’est encore un saint) mais le lac qui est un enchantement. Les photos de notre reporter en herbe (oui, il est encore jeune, mais il pousse comme le blé quand il est en herbe oulala, faut que j’arrête les amphets) vous le confirmeront.

On se gare et cette fois-ci sur un emplacement réservé, bien en épis comme cela se doit, on déballe notre repas du sac, plus tôt de la sacoche. On s’installe pile poil au bord de l’eau sur des sièges spécialement aménagés pour nous.
Mais avant de passer à l’épisode de la « madrague » il est quand même utile que je vous relate la « désastreuse aventure du DB-Killer » de ma modeste personne. Pour faire simple, j’ai publié sur Facebook mon nouveau pot qui pouvait ou non-recevoir une pièce réduisant les décibels à l’échappement, trouvant effectivement que le bruit à la sortie du pot sans ce truc était insupportable, je l’ai remis…mais mal remis comme mon pote Fab pourra en témoigner puisqu’il a failli se faire « killer » par la dite pièce. Etant donné qu’on roulait à des vitesses prohibées..Ouaf, ouaf, la vis qui retenait l’embout a lâché et la pression des gaz à l’échappement l’on propulsée comme une balle hors du pot. Vu que nous étions ce jour-là protégés par tous les saints, il ne s’est rien passé, mais cela aurait pu avoir de conséquences graves, encore sorry mon bon Fab.
Donc, on est assis sur nos bancs, devant l’eau bleu du lac, un voilier se laissant mener par une légère brise donnait à ce lieu une image encore plus idyllique. Je laissais mes pensées vaquer à leurs occupations, lorsque l’on me fit remarquer que le 4eme âge (vu que le 3eme j’y suis il faut préciser que c’est encore plus vieux) profitait de cette belle journée pour exposer ses vestiges d’avant-guerre.
En effet, deux mamies faisaient du monokini et portaient un truc à ficelle, bref, je respecte la façon de vivre de chacun et nous n’étions pas sympa de nous moquer, enfin quand je dis, nous, je dois préciser que le nous c’est « les mecs-idiots ».

Le café bu, à la terrasse bien sympa de la plage pas abandonnée du tout, je voulais payer ma rince mais Marc s’est précipité…hein ! Adrien ? (Privat Joke) alors sans insister nous sommes une fois de plus repartis pour une partie de la balade qui mérite également son détours, je veux parler du « Col de la République », super revêtement route bien large…mais voilà, on était Dimanche et le soleil (on va finir par savoir qu’il faisait beau) était de la partie, les caisseux encombraient d’une façon éhontée la chaussée. Donc, rock’n’roll pour les doubler et prendre quand même son pied, (cf. vidéo de Fab…enfin s’il arrive à la mettre en ligne) ouf, tout c’est bien passé, même Fred a joué avec le diable (s’il y a des saints, il y a forcément des diables) après le regroupent, le père Michel à pris la direction du col de l’Oeillon, mais avec une étape non prévue vu que le pauvre s’est payé un crampe de luxe qui nous à permis de faire la pause « pipi » et au pauvre Marc de se refaire une santé avant d’attaquer (enfin de monter) le col susnommé, pas terrible le revêtement, de la boue, des trous et surtout le monde nous à un peu frustré, mais on ne va pas faire les difficiles c’était sympa. Avant de descendre ce col, arrêt photos et rinçage de l’œil (oups, pas fait exprès) au panoramique du col, il y avait encore de la neige pour nous rappeler que c’est pas encore le printemps, après avoir bien regardé, bien photographié on est reparti pour rentrer via Pélussin et les berges du Rhône.
Voilà, mes amis en gros ce que j’ai retenu de cette belle journée placée non seulement sous le signe de l’astre royal mais aussi sous celui d’une bonne et franche camaraderie.

Au plaisir de se revoir bientôt.
Amicalement / Nono


Article  Précédent |   Suivant

Liens Relatifs


jcf
47    

jcf
  Posté : 15-04-2014 14:05

Merci sprinteur01 pour cet excellent reportage qui me donnerait presque des remords d'avoir eu en panne mes 3 machines ces dernières semaines (oui oui même la Trophy), mais je suis étonné que tu parles dedans de photos alors qu'il n'y a encore aucune datée de 2014 dans la galerie de notre formidable site ?

... Parce que personne n'a trouvé le temps de les développer ?

jcf

  Profil  Citation
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

-: Charte - Contact - Admin - Ce site est propulsé par NPDS SABLE Evolution - :-
Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. Site personnel non affilié à Triumph

.:Page >> Super-Cache:.  

Temps : 0.0411 seconde(s)